Château de Chaux-des-Crotenay

Description

Etat général

Le château de la Chaux-des-Crotenay présente une conservation remarquable pour un site du troisième plateau. Le bâti intra muros est circonscrit par des maçonneries et son fossé périmétral sur les quatre flancs. Les contours du bourg, situés plus à l’Est, sont en revanche plus fugaces. On retrouve les en- ceintes de ce dernier de manière marquée sur l’Est et le Sud de la forteresse. Quoi qu’il en soit, l’édifice castral s’inscrit dans un trapèze régulier de ±81 m de longueur pour ±58 m de largeur, pour ses mesures les plus vastes.(…)

Espaces

Les constructions sont implantées sur le massif rocheux, en excluant les fossés, parfaitement visibles sur le versant nord alors que seuls des talus de terre sont présents ailleurs. L’édifice s’inscrit le long de la falaise nord dans un plan où les quatre tours circulaires placées aux angles sont en direction des quatre points cardinaux. La conservation des maçonneries possède en revanche d’importantes différences au niveau des appareils. Cette distinction tend à admettre une technicité ou des phases chronologiques différentes qui n’ont mal- heureusement pas pu êtres identifiées durant cette intervention. Le flanc sud-ouest (enceinte et donjon) apparaît au premier regard plus tardif que le reste des constructions.

Le donjon, appelé tour maîtresse, n’est pas formellement identifié. Seul le dimensionnement de la sud tend à l’envisager à cet emplacement. Cette tour circulaire de ±17 m de diamètre pour une conservation maximale de ±2,90 m est étonnamment plus large que les autres. L’aspect de son appareil extérieur trahit également une construction a priori plus tardive que celle de ses consoeurs. La présence d’un escalier hélicoïdal, sens anti-horaire, incorporé dans son mur nord-est ainsi qu’une voûte en coupole ni- inférieur— plaident aussi pour un édifice spécifique et plus particulièrement pour le donjon.

Les tours présentes sur le site sont toutes circulaires. (…) Les diamètres sont de ±10 m pour celles du Nord et de l’Est alors que celle du Sud mesure ±17 m. L’unité au Nord adopte une forme circulaire dotée cependant d’un méplat à l’approche de l’enceinte. Son obser- vation s’est avérée délicate. Elle surplombe en effet près de ±6 m de falaise rocheuse pour une hauteur conservée de ±6,87 m. Celle de l’Est est parfaitement circulaire. Il faut souligner l’existence d’une gaine  inférieure voûtée ainsi qu’une possible fente de tir (…). Les tours du bourg : trois unités ont été relevées au cours de la prospection. Elles aussi sont circulaires.

Contrairement à beaucoup d’autres châteaux, les fossés sont encore tout à fait perceptibles dans le pay- sage. Ils sont en forme a priori de U, rehaussés par les parois extérieures rocheuses. Celles-ci peuvent atteindre près de 5 m de hauteur à certains endroits. Leur largeur est entre ±23 m et ±12,50 m. (…) La seule défense avancée est recensée par le large boulevard, (max. : ±11,60 m) placé au Sud-Ouest entre l’enceinte du château et celle du bourg. (…)

 

Source: extrait d’une étude menée par M. Stéphane GUYOT, archéologue médiéviste. Cette investigation a été réalisée en 2006 dans le cadre d’un inventaire-prospection sur les châteaux de pierre médiévaux en Franche-Comté.