Château de Chaux-des-Crotenay

2016

Les fouilles 2016 ont mis au jour la moitié nord du front d’entrée de la haute-cour. Ce front d’entrée est constitué de deux maçonneries : le mur au ras du fossé mesure ±0,95 m de large et le second mur mesure ±2,40 m au sud et ±1,67 m au nord. Entre ces deux murs, une chambre de tir longiligne prend place. Elle mesure de ±1,68 m à ±2,02 m de large pour ±14 m de long. Le front d’entrée du château atteint alors une épaisseur maximale de ±5,35 m, ce qui en fait l’un des plus larges des édifices castraux de la Franche-Comté. Outre cette découverte atypique et unique, la chambre de tir qui est contemporaine des constructions les plus anciennes (probablement XIIIe siècle), subit d’importants aménagements à l’Époque moderne. Ainsi, le mur interne est percé d’un accès sans feuillure pour desservir un escalier hélicoïdal. Au moins cinq marches sont en place et accessibles de la cour par une porte partiellement visible dans la coupe. Ces constructions sont installées autour du XVIe et du XVIIe siècle. Elles sont contemporaines de la petite salle semi-enterrée à l’extrémité nord de la chambre de tir. Cette dernière, potentiellement accessible depuis le nord, est alors transformée, puisque cet accès nord est supprimé au profit de la salle basse. Cette transformation modifie le sens de circulation et la fonction de cette zone de la chambre. Quelques bribes d’enduit avec une forte teneur en terre cuite permettent d’envisager l’hypothèse de l’installation d’une poudrière plus que celle d’une citerne. Cette hypothèse est fondée par des analogies faites avec les châteaux de Château-Chalon et de Scey. Enfin, la fouille 2016 livre une grande partie du tracé de la tour circulaire nord-ouest.